Canicule : que risquent les voitures Ă©lectriques en cas de fortes chaleurs ?

Il fait chaud, très chaud mĂŞme en ce moment dans l’Hexagone. Et cela n’est pas sans consĂ©quence pour les voitures Ă©lectriques. Climatisation, batterie, autonomie : nous allons passer en revue les quelques points Ă  vĂ©rifier sur son modèle Ă©lectrique en cas de canicule.

Petite-voiture-electrique-1024×683

Comme vous n’êtes sûrement pas sans le savoir, la France fait actuellement face à un épisode de canicule. Cet épisode intervient tôt dans l’année et revient malheureusement de plus en plus régulièrement. Les fortes chaleurs ont un impact non négligeable sur nos voitures, notamment électriques.

En voiture, la chaleur est inconfortable et la température dans l’habitacle peut facilement dépasser les 50 degrés. Certaines surfaces exposées et zones de préhension peuvent même parfois dépasser les 80 degrés. Dans cette fournaise, nous avons tous le même réflex : mettre la climatisation à fond. Certains modèles assez récents bénéficient même d’un accès rapide avec une fonction « refroidir l’habitacle » pour vite faire tomber la température. Les voitures électriques sont, pour la majorité, connectée et la climatisation peut être gérée à distance grâce aux applications. Mais, nous allons le voir, les fortes chaleurs ont aussi un impact sur d’autres éléments que l’habitacle, particulièrement pour les voitures électriques.

QUELS RISQUES SUR LA BATTERIE ?

Les batteries doivent rester dans une fourchette de température propre à chaque modèle pour garantir un bon fonctionnement et leur durabilité, souvent autour de 25 degrés Celsius. Les batteries chauffent rapidement lorsqu’elles sont chargées à forte puissance et qu’un trajet à vitesse élevée est effectué. D’où l’importance d’un système de refroidissement performant pour ne pas constater une perte de puissance, aussi bien du moteur électrique que celle de recharge.

Les Tesla, Hyundai, Kia, Audi, Porsche et autres Jaguar qui ont le droit à un circuit liquide ne souffrent pas vraiment de problèmes de chaleur, hormis peut-être lors d’une utilisation vraiment intensive, comme sur circuit par exemple. Mais lors de fortes chaleurs, il n’y a pas de risque de perte de puissance ou de détérioration des cellules.

Pour d’autres modèles, comme la Renault Zoé, la Nissan Leaf ou la Volkswagen e-UP, la température de la batterie est régulée au moyen d’une ventilation forcée. Il s’agit d’un système moins coûteux qu’un refroidissement liquide, mais il est alors moins efficace. Certains utilisateurs ont vu le fonctionnement de leur voiture temporairement altéré lorsque la température de la batterie dépasse les 45ºC. Cela se traduit par une perte de puissance à l’accélération, ou encore une batterie qui ne se recharge pas aussi vite que prévue. Dans le pire des cas, cela peut même dégrader les cellules des batteries si la température élevée est maintenue sur de longues périodes.

Mais dans la plupart des cas, la voiture fera en sorte, d’elle-même, de réguler la puissance (en charge ou en roulant) au niveau de la batterie afin d’éviter toute détérioration de celle-ci. Vous pouvez donc utiliser votre voiture normalement, mais ne soyez pas étonné si vous constatez une baisse de puissance lors d’une recharge rapide en plein soleil sur une voiture qui n’est pas refroidit par un système liquide.

LA RECHARGE SUR BORNES PUBLIQUES PEUT-ELLE ÊTRE AFFECTÉE ?

Exposées en général directement au rayon du soleil, les bornes de recharge sont remplies de composants électroniques. Même s’ils sont bien isolés de l’extérieur la plupart du temps, la température de fonctionnement pour une borne de recharge oscille entre -25 à +45 degrés selon les données techniques fournies par les fabricants.

Un seuil qui est parfois atteint, voire dépassé, en cas de fortes chaleurs. La puissance de recharge peut ainsi être altérée. Plusieurs membres de notre rédaction ont pu rencontrer ce cas. Notamment chez Tesla sur les Superchargeurs v2 où la borne se mettait en sécurité, à 60 kW, au bout de quelques minutes de charge. Poser un linge humide sur le connecteur permettait de retrouver la puissance maximale. Un problème jamais rencontré sur les Superchargeurs v3. Nous avons également eu le cas sur différents réseaux « locaux », avec des bornes rapides en courant continu DC en plein soleil, incapables de dépasser quelques kW de puissance, quand elles ne se mettaient tout simplement pas en défaut : le système de gestion électronique peut déclencher une mesure de sécurité pour éviter une surchauffe sur la borne. Ainsi, l’opération de recharge sera interrompue avant son terme.

Idéalement, pour éviter ce genre de phénomènes, il faudrait que les bornes de recharges soient protégées des intempéries, comme cela se fait dans certaines stations de recharges, avec un toit protégeant de la pluie et du soleil.

QUEL IMPACT SUR L’AUTONOMIE ?

Si le froid à un impact réel sur l’autonomie des voitures électriques, les fortes chaleurs n’ont, à priori, pas le même impact. En tout cas, c’est ce que nous avons constaté durant nos nombreux essais de voitures électriques menés depuis plusieurs années maintenant, et par tous les temps.

En réalité, si les températures sont élevées, vous utiliserez la climatisation. Et, effectivement, cela aura un impact sur l’autonomie puisque le système puise l’électricité de la batterie pour fonctionner. Les voitures électriques possèdent néanmoins un avantage : un grand nombre de modèles est équipé d’un système de pompe à chaleur réversible particulièrement économe. Contrairement aux véhicules thermiques, nul besoin de « laisser tourner le moteur » et consommer une quantité importante d’énergie pour générer de l’air froid. Précisons toutefois que les voitures électriques qui ne sont pas équipées d’une pompe à chaleur pour le chauffage (et qui comptent donc sur une résistance pour chauffer l’habitacle en hiver comme sur les thermiques) sont tout de même équipés d’une pompe à chaleur pour la génération de froid. Ainsi, une climatisation consomme environ 1 kW par heure de fonctionnement contre à peu près le triple pour le chauffage d’un véhicule doté d’une résistance électrique.

Pour économiser quelques précieux kilomètres d’autonomie, n’hésitez pas à activer le recyclage de l’air. En règle générale, une climatisation fonctionne à une puissance de 1 à 2 kW et fait perdre entre 15 et 25 km d’autonomie à une voiture, en fonction du modèle. À comparer au chauffage en hiver qui peut monter à 3, voire 4 kW dans le cas d’une résistance. Avec la présence d’une pompe à chaleur, on revient sur des valeurs proches de la climatisation.

QUAND TESLA PREND LES DEVANTS

En 2020, la Californie a été touchée par de très fortes chaleurs. Tesla avait alors prévenu ses clients qu’il était préférable de ne pas recharger leur voiture à certaines heures en raison de la canicule et des limitations énergétiques locales. Et ce problème pourrait être amené à se multiplier avec les vagues de chaleur successives toujours plus intenses.

Les habitants tentent de s’accommoder de cette chaleur comme ils le peuvent, notamment avec des climatiseurs, mais ces appareils consomment particulièrement, surchargeant ainsi le réseau électrique. Le gouverneur Gavin Newsom avait d’ailleurs appelé les Californiens à restreindre leur utilisation d’équipement électroménager entre 15 heures et 22 heures afin que l’État puisse répondre à la forte demande énergétique.

Message de Tesla en cas de canicule en Californie
Le message affiché sur les écrans des Tesla en Californie // Source : unequal_equilibrium sur Reddit

De son côté, Tesla avait aussi participé à « l’effort collectif » en envoyant un message à ses véhicules pour demander aux conducteurs de réduire « si possible » la charge de leur voiture électrique entre 16 heures et 21 heures. Le message prévient également que les services publics peuvent aussi couper le courant dans certains secteurs pour prévenir des possibles feux de forêt, pouvant ainsi affecter certains Superchargeurs.

PAS D’INQUIÉTUDES À AVOIR EN FRANCE

En France, pour le moment, Tesla n’a pas encore eu besoin d’envoyer un message de ce genre à ses clients puisque le réseau électrique français est bien plus fiable et robuste que son homologue américain. D’autant plus que les Français sont assez peu équipés de climatiseurs. Le pic de consommation sur le réseau français intervient en hiver, avec près du double de consommation en pic atteint en été selon les années. Il faut toutefois nuancer parce qu’en cas de fortes chaleurs sur tout le territoire, certaines centrales nucléaires (celles refroidies en circuit ouvert sur un cours d’eau) pourraient être contraintes de ralentir leurs réacteurs si la température de leur cours d’eau devenait trop élevée. Ce qui réduirait la production électrique du pays.

Pour résumer, si les fortes chaleurs peuvent avoir un impact sur les véhicules électriques et l’infrastructure de recharge, cela dépend principalement de la voiture et de la borne utilisée. Au quotidien, vous ne devriez pas ressentir de différences majeures lors de l’utilisation de votre auto électrique, mais dans le cas où vous prévoyez un long trajet avec des recharges sur des bornes rapides régionales, prévoyez un peu plus large niveau autonomie pour être paré à une borne hors service ou très lente.

Source: Canicule : que risquent les voitures Ă©lectriques en cas de fortes chaleurs ?

Comments are Closed

Page Reader Press Enter to Read Page Content Out Loud Press Enter to Pause or Restart Reading Page Content Out Loud Press Enter to Stop Reading Page Content Out Loud Screen Reader Support