Archives

now browsing by author

 

Les contenus Flash seront bloqués le 12 janvier 2021

Flash n’est plus supportĂ© depuis le 1er janvier 2021. Et Ă  partir du 12 du mĂȘme mois, les contenus seront bloquĂ©s.

Ça y est : Flash n’est plus maintenu par Adobe depuis le 1er janvier 2021. Si vous avez suivi l’actualitĂ© tech ces derniĂšres annĂ©es, vous n’ĂȘtes pas sans savoir que l’entreprise amĂ©ricaine avait planifiĂ© depuis longtemps de cesser de s’occuper de ce format, qui sert aux animations et aux jeux sur le web, et qui a connu son heure de gloire dans les annĂ©es 90 et 2000.

Le web a en effet globalement basculĂ© sur de nouvelles technologies, qui s’avĂšrent en outre ouvertes, contrairement Ă  Flash, qui est restĂ© jusqu’à la fin un format propriĂ©taire. Mais si le 31 dĂ©cembre 2020 a marquĂ© la fin de son support, il ne s’agit pas de la seule date dans le calendrier qu’a prĂ©vu Adobe. En effet, une autre Ă©chĂ©ance est prĂ©vue au 12 janvier 2021. À cette date, ce sont les contenus Flash qui seront bloquĂ©s.

Flash Among Us
On a trouvé un corps le 1er janvier 2021. // Source : Melvyn Dadure pour Numerama

« Pour aider Ă  sĂ©curiser les systĂšmes des utilisateurs, Adobe bloquera l’exĂ©cution du contenu Flash dans Flash Player Ă  partir du 12 janvier 2021 », indique ainsi une page du groupe rĂ©pondant aux questions gĂ©nĂ©rales sur la disparition de Flash. Ce n’est pas une surprise : cette Ă©chĂ©ance Ă©tait dĂ©jĂ  indiquĂ©e depuis plusieurs semaines. Il ne reste donc plus que quelques jours de sursis avant le verrouillage des contenus.

La neutralisation du format se fait avec le soutien des principaux navigateurs web, qui suivent tous une feuille de route similaire.

Firefox, par exemple, s’en dĂ©barrassera avec la mise Ă  jour du 26 janvier 2021 et des dispositions ont Ă©tĂ© prises pour traiter aussi les versions prĂ©cĂ©dentes du logiciel. Quant Ă  Microsoft, aprĂšs avoir mis Ă  disposition un outil de dĂ©sinstallation manuel, il retirera Flash de Windows automatiquement en 2021. Depuis juin, Adobe recommandait au public de supprimer Flash de son environnement.

L’HÉRITAGE DE FLASH PRÉSERVÉ GRÂCE À RUFFLE

La disparition de Flash a nourri des craintes sur l’archivage des jeux et des animations reposant sur cette technologie. En effet, des organisations comme Internet Archive ou Flashpoint ont pris la dĂ©cision d’amasser un maximum de ces contenus pour prĂ©server cet hĂ©ritage, qui a eu un impact considĂ©rable sur le web — le fait qu’il ait fallu autant de temps (une dizaine d’annĂ©es) pour se dĂ©barrasser de Flash est d’ailleurs un signe : ce format Ă©tait littĂ©ralement partout.

La bonne nouvelle, c’est qu’il sera toujours possible de profiter des contenus Flash sans Flash, grĂące à un projet libre et gratuit appelĂ© Ruffle. Il permet d’émuler cette technologie sans risque pour l’ordinateur. De quoi vous permettre de relancer des jeux comme Yeti Sports, Curveball, Stickman Sam 2 , Snowcraft et Line Rider , ou de vous replonger dans des animations telles Loituma Girl, All your base are belong to us ou Caramelldansen.

Source : Les contenus Flash seront bloqués le 12 janvier 2021

Navigateur Edge : la communication agressive de Microsoft pousse Ă  la saturation

Microsoft continue de mener une communication pour le moins agressive afin de faire adopter son navigateur Edge.

Microsoft a mis Ă  disposition du public la nouvelle copie de son navigateur Edge. Rappelons que la marque a finalement choisi d’adopter le moteur Chromium pour animer son navigateur et lui ouvrir l’accĂšs aux extensions prĂ©vues pour Chrome.

Edge Microsoft

Chacun peut ainsi tĂ©lĂ©charger le navigateur depuis la page dĂ©diĂ©e de l’application… Mais Microsoft continue malgrĂ© tout de faire un peu de forcing du cĂŽtĂ© de Windows 10. AprĂšs avoir automatisĂ© l’installation de son navigateur via une mise Ă  jour, Microsoft souhaite dĂ©sormais que les utilisateurs adoptent son logiciel.

C’est ainsi que l’on voit apparaĂźtre divers messages sur Windows 10, notamment dans le menu dĂ©marrer au niveau des suggestions qui invitent l’utilisateur Ă  opter pour Edge plutĂŽt que leur navigateur actuel. Certains utilisateurs reçoivent Ă©galement des pop-ups au lancement de leur navigateur ou lors d’un reboot pour les encourager Ă  essayer Edge.

Dans la recherche Windows, le simple fait de renseigner le dĂ©but du mot Internet fait Ă©galement s’afficher une fenĂȘtre pour Edge, tout comme au sein de la recherche Bing qui fait Ă©normĂ©ment de publicitĂ© pour le navigateur maison de Microsoft.

De quoi pousser les utilisateurs jusqu’Ă  la saturation et desservir les intĂ©rĂȘts de la marque.

Source : https://www.generation-nt.com/

Ecran bleu Windows : des escrocs se font passer pour le service technique

Ă©cran bleu Windows arnaque

Capture d’Ă©cran Twitter

« Votre ordinateur a Ă©tĂ© verrouillé » : voici ce que l’on pouvait lire sur l’Ă©cran d’un ordinateur avant que l’utilisateur ne soit invitĂ© Ă  appeler un numĂ©ro pour dĂ©bloquer le fameux Ă©cran bleu


Cette technique serait ainsi de plus en plus utilisĂ©e pour leur soutirer de l’argent aux personnes ciblĂ©es.

Le chantage au faux virus

Dans un mini-thread sur Twitter, Thomas Jarrand, dĂ©veloppeur Web, a racontĂ© les mĂ©saventures de sa mĂšre qui a failli ĂȘtre victime d’une escroquerie au support technique Windows.

Le principe ? Afficher une page similaire Ă  l’Ă©cran bleu Windows qui informe un soi-disant vol de donnĂ©es issues d’un compte Facebook, d’un service de messagerie, ou d’une carte de crĂ©dit.

Ce procĂ©dĂ© trĂšs connu au sein de l’arnaque en ligne s’appelle tout simplement le chantage au faux virus.

Les escrocs se faisant passer pour le service technique Windows demandent aux victimes de payer une certaine somme d’argent (plus ou moins importante) pour une prestation qui ne sera jamais effectuĂ©e.

La mĂšre de Thomas Jarrand, elle, a raccrochĂ© le tĂ©lĂ©phone au bout de quelques minutes et n’a surtout pas dĂ©boursĂ© le moindre euro.

Supprimer le faux Ă©cran bleu Windows : quelle est la solution ?

Dans un article paru en 2017 et mis Ă  jour Ă  l’occasion de la crise sanitaire actuelle, le magazine de l’association 60 Millions de Consommateurs donne quelques indications pour supprimer ce faux Ă©cran bleu.

L’association suggĂšre ainsi d’Ă©teindre l’ordinateur en cliquant sur les touches CTRL + ALT + SUPPR ou en maintenant le bouton d’alimentation appuyĂ© quelques secondes et de rallumer le PC en mode sans Ă©chec.

Et enfin, voici un des conseils Ă  ne pas nĂ©gliger : outre l’installation d’un antivirus, il est recommandĂ© de nettoyer rĂ©guliĂšrement son historique Web issu des diffĂ©rents navigateurs tels que Chrome, Firefox, Safari ou encore Edge.

Source : Ecran bleu Windows : des escrocs se font passer pour le service technique

Fake News : NON, le gouvernement français n’installe pas StopCovid secrĂštement sur votre smartphone

C’est une rumeur qui tourne Ă  la fake news virale sur la toile depuis quelques jours : Non, le gouvernement français ne va pas installer son application StopCovid en douce sur votre smartphone avec le soutien des opĂ©rateurs…

L’application StopCovid n’a pas fini de soulever les inquiĂ©tudes auprĂšs d’un public trĂšs souvent mal informĂ© et en proie Ă  la dĂ©sinformation et aux fakes news.

Depuis quelques semaines, les discussions autour de l’application qui permettra de tracer les utilisateurs pour les alerter d’une Ă©ventuelle mise en contact avec une personne porteuse du Covid 19 soulĂšve bien des dĂ©bats sur la toile.

StopCovid

À peine prĂ©sentĂ©e, l’application Ă©tait dĂ©jĂ  dĂ©criĂ©e comme un outil permettant au gouvernement de pister les utilisateurs, de leur faire respecter les restrictions des dĂ©placements limitĂ©s Ă  100 km, de les gĂ©olocaliser en temps rĂ©el, en bref de les espionner en permanence Ă  des fins diverses et variĂ©es…

Depuis quelques jours, le discours s’est modifiĂ© et l’on voit apparaitre sur les rĂ©seaux sociaux et sites conspirationnistes des notices visant Ă  « dĂ©sinstaller l’application StopCovid installĂ©e sans votre consentement et Ă  distance par le gouvernement »… Une idĂ©e saugrenue qui trouve pourtant nombre d’adeptes…

Dans une notice, on nous explique ainsi comment Ă©liminer l’option de traçage de son smartphone en allant dans les rĂ©glages et en allant dĂ©sactiver des fonctionnalitĂ©s diverses.

StopCovid

Tant sur les terminaux Apple que sur les smartphones Ă©quipĂ©s d’Android, ces notices ne font que bloquer la solution de traçage proposĂ©e par Google et Apple, une option qui justement n’a pas Ă©tĂ© retenue par le gouvernement Français qui a choisi de dĂ©velopper sa propre application.

On touche ici donc dĂ©jĂ  Ă  un premier paradoxe flagrant… D’autre part, aucune loi ou dĂ©cret ne permet au gouvernement de faire installer son application Ă  distance. L’utilisation de StopCovid est et restera facultative et il faudra tĂ©lĂ©charger et installer soi-mĂȘme l’application, puis lui donner les autorisations nĂ©cessaires comme n’importe quelle application diffusĂ©e sur le Play Store ou l’App Store.

Source : Fake News : NON, le gouvernement français n’installe pas StopCovid secrĂštement sur votre smartphone

StopCovid : un programme de bug bounty pour rendre l’app plus sĂ»re

L’Ă©quipe projet chargĂ©e du dĂ©veloppement de l’application StopCovid, menĂ©e par Inria, va faire appel aux hackers Ă©thiques, pour renforcer la sĂ©curitĂ© de sa solution. Sous les conseils de l’ANSSI, un programme de bug bounty va en effet ĂȘtre lancĂ© dĂšs demain.

Pour dĂ©velopper son application visant Ă  lutter contre la propagation du coronavirus, StopCovid, le gouvernement a montĂ© une Ă©quipe projet. Celle-ci est pilotĂ©e par l’Institut national de recherche en sciences et technologies du numĂ©rique (Inria) et est notamment composĂ©e de Capgemini, Dassault SystĂšmes, l’Inserm, ou encore Orange.

Recommandation de l’ANSSI

Par ailleurs, puisque la solution consiste Ă  recueillir et analyser des donnĂ©es personnelles, la question de sa sĂ©curitĂ© apparaĂźt Ă©videmment prĂ©pondĂ©rante. C’est pourquoi l’Ă©quipe projet comprend Ă©galement des membres de l’Agence nationale de la sĂ©curitĂ© des systĂšmes d’information (ANSSI).

Pour protĂ©ger les futurs utilisateurs de StopCovid, l’organisation a proposĂ© de recourir Ă  un programme de bug bounty, une recommandation suivie par Inria. Cela signifie donc que l’application passera entre les mains expertes de « chasseurs de bugs », c’est-Ă -dire des hackers Ă©thiques chargĂ©s de repĂ©rer des failles dans le code informatique, en l’Ă©change d’une compensation. L’objectif : « pouvoir mettre Ă  la disposition des citoyens une application s’appuyant sur les plus hauts standards en termes de sĂ©curitĂ© et le dernier cri des algorithmes de cryptographie », dixit Bruno Sportisse, P.-D.G. d’Inria.

La chasse aux bugs ouvre dĂšs demain

RĂ©partis dans toute l’Europe, les hackers se mettront Ă  l’Ɠuvre dĂšs ce mercredi 27 mai. Pour rĂ©unir une telle communautĂ©, l’Ă©quipe projet s’est rapprochĂ©e de l’entreprise française YesWeHack, plateforme spĂ©cialisĂ©e dans le bug bounty.

DĂšs qu’un membre aura dĂ©voilĂ© une vulnĂ©rabilitĂ©, les dĂ©veloppeurs de l’application se chargeront alors de la corriger. En parallĂšle de ce programme, d’autres actions continueront d’ĂȘtre menĂ©es par l’ANSSI, afin d’amĂ©liorer la sĂ©curitĂ© de la solution.

En revanche, l’agence et Inria n’ont apportĂ© aucune prĂ©cision quant Ă  la rĂ©tribution associĂ©e Ă  la dĂ©couverte d’une faille.

Source : Communiqué de presse

Comment protéger son PC des virus sans antivirus

Vous vous posez la question de savoir s’il est possible de protĂ©ger son PC des virus sans antivirus ?
Quelles sont les rĂšgles pour sĂ©curiser son PC en se passant d’un antivirus ?

Cet article vous donne tous les conseils, attitudes à suivre pour protéger son PC des virus sans antivirus.
D’ailleurs, ces conseils et vĂ©rifications de sĂ©curitĂ© peuvent aussi ĂȘtre faites si un antivirus est installĂ©.
Cela peut toujours renforcer la sécurité de votre PC contre les malwares et logiciels malveillants.

Comment protéger son PC des virus sans antivirus

PROTÉGER SON PC DES VIRUS SANS ANTIVIRUS : EST-CE POSSIBLE ?

Oui c’est possible mais cela reste rĂ©servĂ© Ă  des utilisateurs expĂ©rimentĂ©s.
En effet, vous devez connaßtre la maniÚre dont les logiciels malveillants sont distribués.
L’antivirus est en gĂ©nĂ©ral la seule dĂ©fense du PC face aux malwares.

Les antivirus bloque et protĂšge :

  • des fichiers malveillants qui arrivent sur l’ordinateur. Cela avec la protection en temps rĂ©el.
  • La protection WEB bloque les sites malveillants.
  • Enfin un scan rĂ©gulier peut dĂ©tecter des menaces informatiques qui ont rĂ©ussi Ă  passer la protection en temps rĂ©el.

Si vous n’avez aucun antivirus installĂ©, certaines vĂ©rifications sont donc nĂ©cessaires afin de s’assurer qu’aucun malware n’est actif dans le systĂšme.
Enfin il faut suivre les rÚgles élémentaires de sécurité.

COMMENT PROTÉGER SON PC DES VIRUS SANS ANTIVIRUS

METTRE À JOUR WINDOWS 10 ET LES LOGICIELS INSTALLÉS

La premiÚre rÚgle de sécurité est de maintenir Windows 10 à jour ainsi que ses logiciels.
En effet, des vulnĂ©rabilitĂ©s ou failles logiciels peuvent permettre l’intrusion de malwares sur votre PC.
Cela par exemple à travers des attaques Drive by Download.
En maintenant Windows 10 et vos logiciels à jour, vous corriger les failles logiciels et ainsi l’exploitation de ces derniùres.

Pour vous aider deux liens :

Combler les failles logiciels permet de sécuriser son PC avec ou sans antivirus.

SANDBOXIE : UTILISER VOS APPLICATIONS DANS UN BAC À SABLE

Pour minimiser les failles logiciels, les attaques, vous pouvez exĂ©cuter vos applications dans un bac Ă  sables Ă  l’aide de Sandboxie.
Un bac Ă  sable est un emplacement restreint et surtout dissocier de votre systĂšme.
Par exemple si vous exĂ©cutez un malware dans ce dernier, il n’aura pas accĂšs Ă  votre Windows.
Cela permet donc de protéger Windows et éventuellement vos données.
Si le concept vous intĂ©resse, plus d’informations dans cet article : bac Ă  sable et sandbox.

Enfin vous pouvez utiliser Sandboxie Ă  cet effet en suivant ce tutoriel.

SÉCURISER SES NAVIGATEURS WEB

On passe beaucoup de temps sur le WEB.
Cela fait des navigateurs WEB des portes d’entrĂ©e aux virus et malwares.
Vous devez donc renforcer la sécurité de vos navigateurs WEB cela afin de les protéger de toutes attaques et virus.

Il existe des extensions gratuites qui permettent d’amĂ©liorer cela.
Les deux articles suivants vous guident pour sécuriser Chrome et Firefox :

SĂ©curiser les navigateurs WEB pour Ă©viter les instructions de malwares depuis le WEB est important, lĂ  aussi avec ou sans antivirus.

VÉRIFIER LES FICHIERS ET LES SITES WEB MALVEILLANTS

Votre antivirus protÚge des fichiers et adresses WEB malveillantes en vérifiant ces derniers.
Lorsqu’un Ă©lĂ©ment dangereux est dĂ©tectĂ©, il le bloque et vous le notifie.

Sans antivirus vous devez effectuer ces vérifications manuellement.
En effet, parfois on peut vous envoyer par mail un fichier et vous avez un doute.
De mĂȘme, il arrive que l’on soit devant une adresse WEB : est-elle saine ou dangereuse ?

Pour vous aider, voici deux articles du site :

Enfin il existe VirusTotal qui permet d’analyser un fichier avec plusieurs antivirus. Cela aide Ă  dĂ©gager un statut.
Se reporter à notre article : VirusTotal : scanner un fichier avec plusieurs antivirus.

VirusTotal aide Ă  dĂ©gager le statut d’un fichier : sain ou malveillant. N’hĂ©sitez pas Ă  l’utiliser.

VÉRIFIER LA SANTÉ ET SÉCURITÉ DE SON SYSTÈME

Sans antivirus, difficile de vérifier constamment son systÚme ou réguliÚrement avec des analyses.
L’utilisateur doit donc effectuer ces vĂ©rifications lui mĂȘme.
Pour se faire, voici trois méthodes.

ANALYSE ANTIVIRUS EN LIGNE

L’antivirus en ligne consiste Ă  exĂ©cuter un antivirus de temps en temps qui va vĂ©rifier votre systĂšme.
Vous Ă©vitez d’avoir constamment un antivirus actif mais vous pouvez tout de mĂȘme vĂ©rifier de temps en temps votre systĂšme.
NOD32 et Trend-Micro propose ce systĂšme :

PROCESS EXPLORER : VÉRIFIER LES PROCESSUS ACTIFS

Une autre vĂ©rification contre les malwares est de s’assurer qu’aucun processus malveillants n’est actif.
Vous pouvez le faire trÚs facilement avec des gestionnaires de tùches avancés.
En effet, ces derniers intÚgrent une analyse VirusTotal des processus actifs.
Les applications en cours d’exĂ©cution sont soumis un multi-scan antivirus.
Si un processus malveillant est actif, vous le saurez.

Par exemple, process Explorer permet trĂšs facilement cela.

  • TĂ©lĂ©charger Process Explorer
  • Lancez ce dernier par un clic droit puis exĂ©cuter en tant qu’administrateur
  • Ensuite cliquez sur le menu Options > VirusTotal > Check Virustotal.com
  • Acceptez les conditions d’utilisation.
VĂ©rifier les processus actifs contre les malwares
  • Cela ajoute une colonne VirusTotal qui soumet les processus du systĂšme.
  • Si des rĂ©sultats positifs apparaissent, cliquez dessus pour ouvrir l’analyse VirusTotal et obtenir des informations.
VĂ©rifier les processus actifs contre les malwares
Attention, pensez que cela ne protĂšge pas des trojans sophistiquĂ©s mais ça reste tout de mĂȘme un bon Ă©lĂ©ment de vĂ©rification face aux malwares.

AUTRES VÉRIFICATIONS MANUELLES CONTRE LES VIRUS

Enfin il existe d’autres procĂ©dures pour vĂ©rifier si un cheval de troie ou tout autre malware est actif dans le systĂšme.
L’article suivant vous donne la marche Ă  suivre : Comment vĂ©rifier si ordinateur a Ă©tĂ© hackĂ© ou piratĂ© ?

Bravo ! vous savez maintenant comment vĂ©rifier l’état de santĂ© de son systĂšme contre les logiciels malveillants avec ou sans antivirus.

COMMENT ÉVITER LES VIRUS ET LOGICIELS MALVEILLANTS

Enfin pour éviter les malwares, il faut savoir comment ils sont distribués.
Par exemple que les cracks et keygen sont souvent piégés et malveillants.
Le repacking de logiciels mÚnent à des adwares ou PUP.
Enfin qu’il existe des virus par clĂ© USB.

Là aussi un article trÚs complet vous explique comment sont propagés les malwares afin de les éviter : Comment les virus informatiques sont distribués.

Bravo ! Quand on connaĂźt les mĂ©thodes pour infecter les internautes, il est facile de s’en protĂ©ger avec ou sans antivirus.

CONCLUSION

Vous l’aurez compris, se passer d’un antivirus n’est pas donnĂ©e Ă  tout le monde.
En effet, il faut un minimum de connaissance de Windows et son systĂšme.

De plus, Windows 10 est fourni avec Windows Defender qui est largement suffisant.
Ainsi vous avez forcément un antivirus qui tournent.

Enfin pour d’autres conseils pour sĂ©curiser son PC : Comment protĂ©ger son PC des virus et des pirates ?

Source :malekal’s site

Facebook dĂ©ploie sa nouvelle interface, voici comment l’activer

La nouvelle interface du rĂ©seau social est dĂ©sormais disponible pour tous les utilisateurs. Outre un design entiĂšrement repensĂ©, un mode sombre peut dĂ©sormais ĂȘtre activĂ©.

PrĂšs d’un an aprĂšs l’apparition du mode sombre sur l’application mobile Messenger, et plus rĂ©cemment sur WhatsApp, Facebook dĂ©ploie enfin la nouvelle version de son interface pour tous les utilisateurs.

L’organisation des menus est entiĂšrement revue pour que l’affichage du site occupe la totalitĂ© de l’écran. L’accĂšs aux souvenirs, Ă©vĂ©nements, marketplace ou encore aux vidĂ©os qui Ă©tait jadis situĂ© dans une colonne Ă  droite de l’interface se fait dorĂ©navant depuis une colonne ayant migrĂ© sur la gauche.

Le fil d’actualitĂ©, quant Ă  lui, a Ă©tĂ© rĂ©organisĂ© et se rapproche maintenant un peu plus de ce qui existe sur l’application mobile Android. Les diffĂ©rents menus (Accueil, Watch, Marketplace, Groupes, Gaming, etc.) sont maintenant directement accessibles depuis une barre d’outils prĂ©sente en haut, au centre de l’interface. Elle surplombe les stories, le champ de publication, et les posts du fil d’actualitĂ©.

Disponible mais pas activée par défaut

Si cette nouvelle interface est maintenant accessible Ă  tous les utilisateurs, elle n’est pas activĂ©e par dĂ©faut et nĂ©cessite une petite manipulation pour ĂȘtre mise en place.

Pour ce faire, depuis la page d’accueil de Facebook, cliquez sur le menu dĂ©roulant en haut Ă  droite, puis sur Passer au nouveau Facebook.

Passez les différents écrans de présentation de la nouvelle interface, profitez-en pour activer le mode sombre si vous le souhaitez, et faites connaissance avec le nouveau design du réseau social.

Vous pourrez trÚs facilement passer du thÚme sombre au thÚme clair, et vice versa, depuis le menu déroulant affiché en haut à droite.

Et si cette nouvelle interface ne vous sied pas, Facebook vous laisse la possibilitĂ© de revenir sur l’ancienne version via le menu dĂ©roulant en haut Ă  droite en sĂ©lectionnant Passer Ă  la version classique de Facebook.

Le dĂ©ploiement est encore en cours et il est susceptible de se dĂ©rouler sur plusieurs semaines. Aussi, cette nouvelle interface peut ne pas ĂȘtre proposĂ©e chez tous les utilisateurs dans l’immĂ©diat.

Source : Facebook dĂ©ploie sa nouvelle interface, voici comment l’activer

Molotov : prÚs de 50 chaßnes sont gratuites pendant le confinement pour les abonnés

Molotov rĂ©agit Ă  son tour et offre l’accĂšs Ă  prĂšs de 50 chaĂźnes habituellement payantes pendant la pĂ©riode de confinement.

Alors que Canal+ vient de perdre son autorisation de diffuser gratuitement ses Ă©missions en raison d’une plainte de TF1 et M6, c’est au tour du service Molotov de proposer du contenu gratuit pendant la pĂ©riode du confinement.

Le service de télévision OTT annonce offrir prÚs de 50 chaßnes gratuitement à tous les utilisateurs déjà abonnés à une option payante.

GRANDE VARIÉTÉ DE CHAÎNES OFFERTES

Alors que la plupart des opérateurs offrent seulement un accÚs à quelques chaßnes, et essentiellement les chaßnes jeunesse, Molotov offre un catalogue plus large et varié.

On retrouve ainsi des chaĂźnes gĂ©nĂ©ralistes comme RTL9 ou Paris PremiĂšre, des chaĂźnes cinĂ©ma comme TCM CinĂ©ma, des chaĂźnes musicales comme M6 Music et MTV ou encore les chaĂźnes d’information internationales comme CNN, particuliĂšrement importantes en ce moment.

Évidemment le bouquet jeunesse est aussi de la partie avec Nickelodeon, Toonami, Cartoon Network ou encore Adult Swim.

UNE RUBRIQUE SPÉCIALE CORONAVIRUS

Molotov en profite pour indiquer la crĂ©ation d’une rubrique spĂ©ciale Coronavirus sur le service qui va regrouper les Ă©missions des chaĂźnes qui parlent du sujet. Le but est de pouvoir avoir accĂšs plus facilement aux informations donnĂ©es Ă  la tĂ©lĂ©vision sur l’évolution de la pandĂ©mie.

Pour dĂ©couvrir d’autres services offrant du contenu gratuit pendant cette pĂ©riode, n’hĂ©sitez pas à consulter notre dossier dĂ©diĂ©.

Source : frandroid.com

Tristesse : Canal+ est interdit de devenir gratuit pendant le confinement

Le CSA interdit le passage intégral en clair de Canal+

Canal+ ne sera pas gratuit pendant le confinement

Alors que les citoyennes et citoyens français sont incitĂ©s Ă  rester confiner chez eux pour Ă©viter d’accĂ©lĂ©rer la propagation du nouveau coronavirus, on apprenait que la chaĂźnes Canal+ passait intĂ©gralement en clair sur toutes les box afin de permettre aux gens de se divertir un petit peu. Cette nouvelle a Ă©tĂ© trĂšs bien accueillie par les consommateurs, mais elle ne devrait malheureusement pas rester valable trĂšs longtemps.

En effet, d’aprĂšs La Correspondance de la Presse, le CSA a interdit Canal+ de passer ses programmes en clair. Contraint par le Conseil supĂ©rieur de l’audiovisuel, le groupe TV a ainsi jusqu’au 31 mars prochain pour mettre fin Ă  cette gratuitĂ© intĂ©grale.

.

Toutes infos télé@Toutesinfostele

Le CSA Ă  la demande des groupes TF1 et M6, somme Canal+ de cesser sa diffusion en clair au plus tard le 31 mars.

Voir l'image sur Twitter
573 personnes parlent Ă  ce sujet

CONCURRENCE ET CHRONOLOGIE DES MÉDIAS

Il faut savoir que les concurrents TF1 et M6 avaient manifestĂ© leur mĂ©contentement auprĂšs du CSA aprĂšs l’annonce de Canal+. Ce n’est pas tout, la SociĂ©tĂ© des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD) avait aussi fait part de ses inquiĂ©tudes quant au respect de la chronologie des mĂ©dias. Cette derniĂšre ne permet pas en effet de diffuser des films rĂ©cents en clair Ă  la tĂ©lĂ©vision.

Le CSA lui, indique vouloir maintenir les « équilibres du systĂšme » mĂȘme en cette pĂ©riode exceptionnelle. À cet Ă©gard, voici ce que dĂ©clare Roch-Olivier Maistre, le prĂ©sident du Conseil.

L’opĂ©ration que Canal+ a lancĂ©e ne peut ĂȘtre que limitĂ©e dans la durĂ©e, car elle est de nature Ă  altĂ©rer l’équilibre entre les chaĂźnes payantes et les chaĂźnes gratuites. Elle est de nature Ă  remettre en cause la chronologie des mĂ©dias et elle pose des questions vis-Ă -vis des autres diffuseurs et des ayants droit.

Source : frandroid.com

Formations alphorm.com gratuites

Vous commencez à vous ennuyer en cette période particuliÚre ?

Alphorm, la plate-forme de formations payante vous permet de vous former gratuitement jusqu’au 13/04.

Profitez en, c’est une bonne plate-forme

https://www.alphorm.com/

Page Reader Press Enter to Read Page Content Out Loud Press Enter to Pause or Restart Reading Page Content Out Loud Press Enter to Stop Reading Page Content Out Loud Screen Reader Support