Avec la publication des rĂ©sultats de son suivi du marchĂ© des services fixes Ă  haut et trĂšs haut dĂ©bit pour le troisiĂšme trimestre 2022, l’AutoritĂ© des tĂ©lĂ©coms indique que plus de 33,1 millions de locaux sont Ă©ligibles aux offres de fibre optique de bout en bout. C’est une progression de 17 % en un an et plus de trois quarts des locaux sont Ă©ligibles au FTTH au 30 septembre 2022.

Sur le troisiĂšme trimestre, 69 000 locaux ont Ă©tĂ© rendus Ă©ligibles aux offres FTTH dans les zones trĂšs denses, 84 000 dans les territoires concernĂ©s par des appels Ă  manifestation d’engagements locaux, 175 000 locaux dans les zones moins denses d’initiative privĂ©e et 773 000 locaux dans les zones moins denses d’initiative publique.

 » Le rythme global des dĂ©ploiements se maintient Ă  un niveau Ă©levĂ©, avec 1,1 million de nouvelles lignes FTTH au cours du troisiĂšme trimestre 2022 Â«Â , note l’Arcep, tout en insistant une nouvelle fois sur un rythme insuffisant constatĂ© dans les zones trĂšs denses.

FTTH pour 54 % du total des abonnements

Majoritaire en France depuis le deuxiĂšme trimestre sur l’ensemble des abonnements Ă  haut et trĂšs haut dĂ©bit, le nombre d’abonnements en fibre optique atteint 17,1 millions Ă  la fin du troisiĂšme trimestre 2022.

Le nombre d’abonnements FTTH reprĂ©sente 83 % du nombre total d’abonnements Ă  trĂšs haut dĂ©bit (20,7 millions) et dĂ©sormais 54 % du nombre total d’abonnements Ă  haut et trĂšs haut dĂ©bit (31,9 millions au 30 septembre).

Par dĂ©finition, le trĂšs haut dĂ©bit est supĂ©rieur ou Ă©gal Ă  30 Mbit/s pour le dĂ©bit descendant. Pour la fibre optique de bout et bout, ainsi que la fibre optique avec terminaison en cĂąble coaxial (930 000 abonnements), c’est un dĂ©bit descendant supĂ©rieur ou Ă©gal Ă  100 Mbit/s.

Arcep architecture réseau fibre optique

Constat mitigé aprÚs une analyse de terrain

L’Arcep avait publiĂ© les conclusions d’une analyse de terrain sur un Ă©chantillon de 840 points de mutualisations (PM) et 3 600 points de branchements optiques (PBO) dans des zones moins denses.

 » Seule la moitiĂ© des cĂąblages des PM visitĂ©s respecte les rĂšgles de l’art relatives Ă  l’Ă©tiquetage des cĂąbles et Ă  leur organisation dans le PM. De plus, l’Ă©tat du cĂąblage apparaĂźt d’autant plus dĂ©gradĂ© que le nombre de cordons raccordĂ©s au PM est important. Â«Â 

Pour les PBO visitĂ©s, l’Arcep avait constatĂ© un Ă©tat des cĂąblages globalement correct dans la majoritĂ© des cas, en soulignant cependant qu’une proportion non nĂ©gligeable de PBO prĂ©sente des difficultĂ©s susceptibles d’entraĂźner des problĂšmes de qualitĂ© de service Ă  moyen terme.