Blog

Affichage des posts par catégorie

 

Windows 10, quel est le meilleur antivirus ? Windows Defender décroche la note maximale

L’antivirus natif de Windows 10 décroche une nouvelle fois la note maximale dans les tests d’AV-Test. Cette application de sécurité fait partie des “Top Product”. En clair nous avons l’un des meilleurs logiciels de sécurité du marché.

La dernière étude d’AV-Test concernant la période de janvier et février 2022 positionne l’antivirus natif de Windows 10 parmi les meilleurs du marché. Microsoft Defender 4.18 marque un total de 18 points sur 18 soit la note maximale dans les catégories Protection, Performance et Utilisation. Cette prouesse lui permet de décrocher la mention « TOP Product ».

AV-TEST, période de janvier et février 2022

AV-TEST, période de janvier et février 2022

Un total de 18 produits de sécurité a été évalué dans un contexte « grand public » en utilisant leurs paramètres par défaut. Dans chaque cas la version la plus récente accessible au public a été utilisée. AV-Test ajoute

“Pour réaliser ces tests, les dernières versions de produits disponibles au public ont été utilisées. Grâce à la mise en jour en ligne, les versions ont pu être mises à jour à tout moment et leurs services « en nuages » étaient accessibles en permanence. AV-TEST n’a pris en compte que des scénarios de test réalistes et testé les produits par rapport aux menaces actuelles. Les produits ont dû prouver leurs capacités lors de l’utilisation de l’ensemble des fonctions et des niveaux de protection.”

Windows Defender pour Windows 10, bilan

En janvier et février 2022, l’’antivirus a été capable de proposer une protection à 100% contre les infections de logiciels malveillants (tels que les virus, vers informatiques ou chevaux de Troie). Cela comprend une protection contre les attaques « Zero Day » d’Internet, y compris les pages Web et e-mails malveillants (Real-World Testing) et l’identification de logiciels malveillants très répandus et très fréquents des 4 dernières semaines (base de référence pour les tests AV-TEST).

Sur le critère des Performances son impact sur la vitesse de l’ordinateur est limité. Il a été constaté un ralentissement de 6% des sites Internet populaires consultés, aucun ralentissement en téléchargement, un ralentissement de 1% lors de l’exécution de logiciels standards et lors de la copie de fichiers (localement et sur le réseau). L’impact le plus important est observé lors de l’installation de programme souvent utilisé (16%).

Enfin concernant l’Utilisation il s’agit des effets du logiciel de l’ensemble de l’ordinateur. Ainsi en février 2022 aucun message d’avertissement erronés ou blocages en visitant des sites Internet n’a été de la partie tout comme la détection par erreur de logiciels normaux comme logiciels malveillants pendant une analyse du système. De même AV-Test annonce aucun avertissement erroné d’actions déterminées pendant l’installation et l’utilisation de logiciels normaux ou de blocage erroné d’actions déterminées pendant l’installation et l’utilisation de logiciels normaux.

Microsoft apporte une attention particulière à cette fonctionnalité de Windows. Elle fait désormais partie d’un ensemble bien plus important lié à la sécurité.

D’autres produits de sécurité obtiennent aussi une note de 18 sur 18. Nous pouvons citer VIPRE AdvancedSecurity 11, Internet Security 17.7 de Trend Micro ou encore Norton 360, McAfee Total Protection et Kaspersky Internet Secruity 21.3.

Source ginjfo.com

Kaspersky, Telegram… pourquoi les antivirus et logiciels russes sont devenus un danger ?

Au vu de la situation actuelle, les logiciels russes, et tout particulièrement les antivirus sont pointés du doigt par la communauté internationale, qui appelle à la vigilance.

meilleur antivirus iPhone comparatif

© Kaspersky

Après la France, c’est cette semaine au tour de l’Allemagne de mettre en garde les internautes contre l’utilisation des antivirus russes. En ligne de mire, le logiciel Kaspersky, qui pourrait être utilisé à des fins de cyberespionnage politique par le Kremlin mais aussi comme une passerelle en cas de cyberattaque d’ampleur. Une mise en garde à prendre au sérieux, d’autant plus qu’elle survient après de nombreuses sanctions politiques et économiques prononcées contre le pays.

 

Faut-il désinstaller Kaspersky ?

Depuis l’avertissement officiel lancé en France par le Centre gouvernemental de veille, d’alerte et de réponse aux attaques informatiques (rattaché à l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information, ANSSI), les risques liés à Kaspersky interrogent. Il faut dire que l’antivirus compte parmi les plus populaires du monde, avec 400 millions d’utilisateurs et utilisatrices privés, mais aussi 250 000 entreprises.

Avant même la guerre russo-ukrainienne, Kaspersky était déjà dans le viseur des régulateurs internationaux. Il faut dire que le fondateur de la firme russe Eugene Kaspersky, n’est pas seulement un expert en cybersécurité : proche des services secrets du pays, il est aussi diplômé de la haute école du KGB, depuis devenue FSB. En 2017, les logiciels distribués par l’entreprise ont notamment été soupçonnés de servir de passerelle pour l’espionnage et l’exfiltration de données sensibles en Russie. Aucune condamnation n’a jamais été prononcée, mais les autorités américaines suspectaient notamment le Kremlin d’avoir voulu influencer les dernières élections en faveur de Donald Trump par ce biais. Ce que Vladimir Poutine a toujours nié.

“Dans le contexte actuel, l’utilisation de certains outils numériques, notamment les outils de la société Kaspersky, peut être questionnée du fait de leur lien avec la Russie”, prévient ainsi le CERT-FR, qui conseille d’envisager au plus vite une “solution de diversification”. D’autant plus que si la Russie se retrouve coupée du monde, les mises à jour de sécurité émanant de Kaspersky pourraient tarder à arriver en occident.

 

Peut-on encore faire confiance à Telegram ?

Autre logiciel russe sous le feu des projecteurs, l’application de messagerie Telegram. Originaire de Russie, le logiciel est largement utilisé par les autorités kremlinoises, et notamment Interfax, l’agence de presse officielle du pays. Contrairement à Facebook ou Twitter, la modération y est presque inexistante, officiellement dans une démarche de neutralité. Si la Vladimir Poutine n’a donc officiellement pas la mainmise dessus (il a même tenté de l’interdire en 2018, sans succès), la plateforme est de plus en plus utilisée par le gouvernement à des fins de manipulations de masse, rapportait en 2018 le média russe indépendant Proekt.

Concernant le chiffrement des communications, on savait déjà que l’intégralité des messages échangés n’était pas protégée par défaut. L’ONG Electronic Frontier Foundation (EFF) soulignait notamment que les conversations étaient stockées en clair sur les serveurs de l’entreprise, et que ses employés avaient techniquement la possibilité d’y accéder. Il existe en revanche une option de chiffrement de bout en bout, qu’il est possible d’activer depuis les paramètres de l’application.

Source: TechCrunch

Nouveau logiciel à télécharger : ImageCompress

Marre de devoir envoyer les images par lot de 4 dans les mails ? Raz le bol de devoir attendre plusieurs heures avant d’envoyer les images sur votre réseau social préféré ? (Et oui, tout le monde n’a pas la fibre )

Petit logiciel gratuit développé maison pour vous permettre de faire cela simplement

Page du logiciel : ImageCompress

Vers une pénurie de cartes bancaires fin 2021

La pénurie de semi-conducteurs pourrait bientôt affecter le secteur bancaire.

Vous en avez certainement entendu parler. Depuis quelques mois, les chaines de production ont beaucoup de mal à répondre à la demande des fabricants de PC, cartes graphiques, consoles de jeux et smartphones. En cause? Une pénurie de semi-conducteurs qui affecte tous ces secteurs. La PlayStation 5 de Sony est en rupture de stock quasi-permanente. Certains constructeurs automobiles ont mis à l’arrêt leurs chaines de productions. Plusieurs fabricants de smartphones sont contraints d’adapter leurs agendas et à repousser la sortie de plusieurs produits, à l’image de Huawei, qui envisagerait de lancer une version 4G de son prochain porte-étendard avant de lancer une version 5G quelques semaines ou mois plus tard… La pénurie de semi-conducteurs fait des ravages dans l’industrie et elle pourrait bien s’accentuer dans la seconde moitié de l’année. A en croire la Smart Payment Association, l’organisation qui regroupe les principaux fournisseurs européens de technologies de sécurité pour le secteur financier, la pénurie de semi-conducteurs pourrait également affecter le secteur bancaire, dès les prochains mois.

La SPA évoque des problèmes d’approvisionnement pour certains producteurs de cartes bancaires. Ceux-ci auraient de plus en plus de mal à tenir le rythme. Chaque année, plus de 3 milliards de cartes bancaires sont produites et distribuées à travers le monde.

“Si la situation ne s’améliore pas, il va manquer des millions de cartes et cela aura un impact direct sur les consommateurs qui ne pourront pas obtenir une carte bancaire ou le renouvellement de leur carte bancaire” explique Jacques Doucerain, le président de la SPA.

Tout comme les smartphones ou les ordinateurs, les cartes bancaires embarquent une puce, qui conduit toutefois un rôle très différent puisqu’elle sert à sécuriser les transactions.

Le secteur bancaire n’est pas le seul qui pourrait être impacté par l’énorme bouchon qui est en train de se créer chez les producteurs de semi-conducteurs. Le secteur automobile, aussi, est en crise. Et à en croire la Smart Payment Association, la situation pourrait se compliquer en 2022. Si vous prévoyiez de changer de carte de crédit ou de banque, faites-le au plus tôt. Des files d’attente risquent d’être instaurées dans le secteur au cours des prochains mois, avec des délais d’attente qui pourraient passer de quelques jours à quelques semaines.

Source: geeko.lesoir.be

« Toutes mes donnĂ©es sont parties » : un piratage d’ampleur touche les disques WD My Book Live

Plusieurs utilisateurs de WD My Book Live ont vu l’intĂ©gralitĂ© de leurs donnĂ©es stockĂ©es sur les disques NAS ĂŞtre supprimĂ©es Ă  distance dans ce qui semble ĂŞtre un piratage de grande ampleur. Western Digital incite tout le monde Ă  dĂ©connecter d’Internet leur appareil.

WD My Book Live

Un disque WD My Book Live.

Les utilisateurs de disques WD My Book Live sont appelés à couper la connexion Internet de leurs appareils au plus vite. Dans le cas contraire, ils risquent de voir l’intégralité de leurs données stockées dans ces NAS supprimées purement et simplement à cause d’une faille de sécurité.

L’entreprise Western Digital qui commercialise ces disques NAS My Book Live a en effet envoyé un mail à ses clients en assurant qu’une enquête était en cours pour comprendre l’origine du souci et pour le corriger. Toutefois, de nombreux utilisateurs expliquent, paniqués, que la totalité de leurs photos, vidéos et documents en tous genres stockés sur ces appareils ont disparu.

SUR LA PISTE D’UN PIRATAGE MASSIF

L’une des personnes touchées par cet incident majeur pense avoir trouvé le script coupable de cette suppression massive de données à distance. Tout porte à croire qu’il s’agit d’un piratage massif. C’est d’ailleurs la piste privilégiée par Western Digital.

Western Digital a déterminé que certains appareils My Book Live sont compromis par un logiciel malveillant. Dans certains cas, cette faille a conduit à une réinitialisation d’usine qui semble effacer toutes les données de l’appareil. L’appareil My Book Live a reçu sa dernière mise à jour du firmware en 2015. Nous comprenons que les données de nos clients sont très importantes. Pour le moment, nous vous recommandons de déconnecter votre My Book Live d’Internet afin de protéger vos données sur l’appareil.

LE DÉSARROI DES UTILISATEURS

Hélas, pour les victimes, la nouvelle est évidemment très difficile à encaisser. « Toutes mes données sont parties », écrit un client. « Je suis complètement fichu sans ces données… des années de données », se lamente un autre. « Il est très effrayant et dévastateur que quelqu’un puisse faire une restauration d’usine sur mon disque sans aucune permission accordée par l’utilisateur », se confie un troisième.

Malheureusement, l’espoir n’est pas trop permis : on voit difficilement comme la pléthore de données disparues pourrait être restaurée.

Source : Frandroid

Amélioration ou pas ?

Parfois je comprends mieux pourquoi l’informatique reste un mystère pour beaucoup de monde…

Ben si la dĂ©sactivation de l’amĂ©lioration peut amĂ©liorer les choses… 🤣

Erreur 0x80242016 en voulant mettre a jour Windows

Plusieurs mois que ma version de Windows est bloquée en 1909, et impossible de mettre à jour sur une version supérieur 21H1 ou autre, ni récupérer les mises à jour de Windows. 

Suite a un échange avec le support de Microsoft, voilà les actions qui ont étés essayées… 

  • RĂ©parer le système de mise Ă  jour
  • Mettre Ă  jour les drivers
  • DĂ©sinstaller des programmes
  • Modifier le partitionnement
  • Cloner le disque sur un autre pour Ă©viter un soucis de firmware
  • Enlever tous les disques sauf le disque dur principal
  • Tenter une mise Ă  jour avec l’assistant d’installation de Windows
  • Tenter une mise Ă  jour avec l’ISO de la dernière version de Windows
  • DĂ©brancher tous les pĂ©riphĂ©riques non essentiels
  • … et pleins d’autres choses

…sans aucune réussite

J’ai enfin trouvĂ© la solution, cette de reconstruire la partition EFI.

Afin d’avoir un pense bĂŞte et espĂ©rer aider d’autres personnes dans ma situation, voilĂ  la mĂ©thode : (Il faut avoir une bonne base de connaissances pour faire la mĂ©thode, donc pensez a faire une sauvegarde avant)

    1. DĂ©marrer sur un DVD /Clef USB de Windows
    2. et accéder au Options de démarrage avancées
    3. Allez dans  Dépannage > Options avancées > Invite de commandes
    4. entrez diskpart et validez
    5. listez les disques par la commande list disk
    6.  Sélectionnez le disque ou Windows est installé par la commande sel disk 0 (0 indique le numéro de votre disque, donc indiquez votre référence à vous)
    7. Listez les volumes de ce disque par la commande list vol 
    8. Notez la lettre attribuĂ©e Ă  la partition Windows. (On dira dans notre exemple que c’est D)
    9. Notez le numĂ©ro de volume de la partition EFI (C’est une partition FAT32 assez petite, en Mo) on dira dans notre exemple que c’est la 3
    10. Entrez cette commande pour sélectionnez la partition EFI sel vol 3 (remplacez 3 par le nombre trouvé en 9)
    11. Entrez cette commande pour attribuer la lettre R à votre partition EFI  assign letter=R:
    12. Quittez Diskpart par la commande exit
    13. entrez la commande bcdboot D:\Windows /l fr-fr /s R: /f UEFI (remplacez D par la lettre attribuée à la partition Windows, vu en 8)
    14. RedĂ©marrer l’ordinateur par la commande shutdown /f /r /t 0

En espĂ©rant que cela fonctionne aussi pour vous ! 😊

OnlyOffice Docs

Avec la version 6.1 sortie rĂ©cemment, ONLYOFFICE Docs gagne en popularitĂ© et se pose en vĂ©ritable alternative Ă  Google Docs et Microsoft Office Online. Installez la suite bureautique europĂ©enne sur votre propre serveur pour Ă©diter vos documents et collaborer avec vos collègues via l’Ă©diteur gratuit ou directement dans votre navigateur.

Les suites bureautiques en ligne ont changĂ© la manière dont on accède Ă  nos documents. Fini les clĂ©s USB pour transporter ses documents, fini Ă©galement de devoir installer un logiciel sur chaque appareil pour les consulter. En crĂ©ant un serveur ONLYOFFICE Docs, vous pourrez utiliser son Ă©diteur Web sur n’importe quel appareil pour crĂ©er et Ă©diter vos documents. Contrairement Ă  d’autres suites Web comme Microsoft Office Online ou Google Docs, toute l’interface Web et le stockage des documents s’effectue sur vos propres serveurs. Vous gardez donc entièrement la main sur vos donnĂ©es.

Cette suite bureautique 100 % europĂ©enne comprend un logiciel de traitement de texte, un tableur et un logiciel de prĂ©sentation. L’Ă©diteur utilise l’Ă©lĂ©ment Canvas du HTML5 et prend en charge les documents OOXML (.docx, .xlsx, .pptx), ainsi que les formats Microsoft Office plus anciens et le format ouvert OpenDocument (.odt, .ods., .odp). ONLYOFFICE Docs propose Ă©galement de nombreux modules complĂ©mentaires, comme Google Traduction, YouTube, un module OCR ou mĂŞme la messagerie Telegram pour discuter avec ses collaborateurs directement dans l’Ă©diteur.

ONLYOFFICE Docs intègre un éditeur de documents compatible avec les formats Word et OpenOffice © ONLYOFFICE

Un version libre compatible avec ownCloud et NextCloud

Le site d’ONLYOFFICE propose diffĂ©rents connecteurs afin de l’intĂ©grer avec de nombreuses plateformes professionnelles comme NextCloud, ownCloud, Alfresco, Confluence, HumHub, Liferay, SharePoint, Plone, ou encore Nuxeo. Pour le travail collaboratif en temps rĂ©el, l’Ă©diteur intègre deux modes de coĂ©dition, des fonctions de partage, ainsi que diffĂ©rents outils pour Ă©changer avec ses collaborateurs et suivre leurs modifications. De plus, ONLYOFFICE Docs permet de crĂ©er des salles privĂ©es pour la collaboration avec une protection par l’algorithme de chiffrement AES-256.

ONLYOFFICE Docs est proposĂ© sous trois formules, Ă  installer sur un ordinateur équipĂ© de Windows Server ou une des nombreuses distributions Linux. L’Ă©dition Community est gratuite pour une utilisation personnelle, distribuĂ©e sous licence libre GNU AGPL v.3. Cette version accepte jusqu’Ă  20 utilisateurs simultanĂ©ment et propose quasiment toutes les fonctions des autres Ă©ditions, exceptĂ© l’Ă©diteur Web mobile, la comparaison de documents et l’affichage tableau.

La suite bureautique comprend un traitement de texte, un tableur et un logiciel de présentation © ONLYOFFICE

Un essai gratuit de 30 jours

La firme propose Ă©galement une Ă©dition Enterprise sous forme de licence dĂ©finitive. La version Home Server est destinĂ©e Ă  un usage non commercial. Elle est limitĂ©e Ă  10 utilisateurs et coĂ»te 139 euros. L’Ă©dition commerciale Single Server coĂ»te 1.020 euros par tranche de 50 utilisateurs. L’Ă©diteur propose Ă©galement une version Cluster, sur devis. L’Ă©dition Developer est proposĂ©e en tant que serveur de dĂ©veloppement Ă  1.275 euros Ă  vie pour 20 connexions. Pour un serveur de production, la version Single Server avec une licence annuelle est annoncĂ©e Ă  5.875 euros par tranche de 250 connexions.

ONLYOFFICE propose une application mobile sur Android et iOS ainsi qu’un logiciel de bureau, disponible gratuitement sur Windows XP à Windows 10, macOS et de nombreuses distributions Linux. Quel que soit l’appareil, le programme permet de travailler hors ligne avec les fichiers locaux, ou de se connecter Ă  un service d’hĂ©bergement en ligne pour accĂ©der Ă  ses fichiers dans le cloud et collaborer avec d’autres utilisateurs. Pour tester les diffĂ©rents Ă©diteurs Web ainsi que l’installation du serveur, ONLYOFFICE offre un essai gratuit de 30 jours de l’Ă©dition Enterprise.

Source : futura-sciences.com

Les contenus Flash seront bloqués le 12 janvier 2021

Flash n’est plus supportĂ© depuis le 1er janvier 2021. Et Ă  partir du 12 du mĂŞme mois, les contenus seront bloquĂ©s.

Ça y est : Flash n’est plus maintenu par Adobe depuis le 1er janvier 2021. Si vous avez suivi l’actualité tech ces dernières années, vous n’êtes pas sans savoir que l’entreprise américaine avait planifié depuis longtemps de cesser de s’occuper de ce format, qui sert aux animations et aux jeux sur le web, et qui a connu son heure de gloire dans les années 90 et 2000.

Le web a en effet globalement basculé sur de nouvelles technologies, qui s’avèrent en outre ouvertes, contrairement à Flash, qui est resté jusqu’à la fin un format propriétaire. Mais si le 31 décembre 2020 a marqué la fin de son support, il ne s’agit pas de la seule date dans le calendrier qu’a prévu Adobe. En effet, une autre échéance est prévue au 12 janvier 2021. À cette date, ce sont les contenus Flash qui seront bloqués.

Flash Among Us
On a trouvé un corps le 1er janvier 2021. // Source : Melvyn Dadure pour Numerama

« Pour aider à sécuriser les systèmes des utilisateurs, Adobe bloquera l’exécution du contenu Flash dans Flash Player à partir du 12 janvier 2021 », indique ainsi une page du groupe répondant aux questions générales sur la disparition de Flash. Ce n’est pas une surprise : cette échéance était déjà indiquée depuis plusieurs semaines. Il ne reste donc plus que quelques jours de sursis avant le verrouillage des contenus.

La neutralisation du format se fait avec le soutien des principaux navigateurs web, qui suivent tous une feuille de route similaire.

Firefox, par exemple, s’en débarrassera avec la mise à jour du 26 janvier 2021 et des dispositions ont été prises pour traiter aussi les versions précédentes du logiciel. Quant à Microsoft, après avoir mis à disposition un outil de désinstallation manuel, il retirera Flash de Windows automatiquement en 2021. Depuis juin, Adobe recommandait au public de supprimer Flash de son environnement.

L’HÉRITAGE DE FLASH PRÉSERVÉ GRÂCE À RUFFLE

La disparition de Flash a nourri des craintes sur l’archivage des jeux et des animations reposant sur cette technologie. En effet, des organisations comme Internet Archive ou Flashpoint ont pris la décision d’amasser un maximum de ces contenus pour préserver cet héritage, qui a eu un impact considérable sur le web — le fait qu’il ait fallu autant de temps (une dizaine d’années) pour se débarrasser de Flash est d’ailleurs un signe : ce format était littéralement partout.

La bonne nouvelle, c’est qu’il sera toujours possible de profiter des contenus Flash sans Flash, grâce à un projet libre et gratuit appelé Ruffle. Il permet d’émuler cette technologie sans risque pour l’ordinateur. De quoi vous permettre de relancer des jeux comme Yeti Sports, Curveball, Stickman Sam 2 , Snowcraft et Line Rider , ou de vous replonger dans des animations telles Loituma Girl, All your base are belong to us ou Caramelldansen.

Source : Les contenus Flash seront bloqués le 12 janvier 2021

Navigateur Edge : la communication agressive de Microsoft pousse Ă  la saturation

Microsoft continue de mener une communication pour le moins agressive afin de faire adopter son navigateur Edge.

Microsoft a mis Ă  disposition du public la nouvelle copie de son navigateur Edge. Rappelons que la marque a finalement choisi d’adopter le moteur Chromium pour animer son navigateur et lui ouvrir l’accès aux extensions prĂ©vues pour Chrome.

Edge Microsoft

Chacun peut ainsi tĂ©lĂ©charger le navigateur depuis la page dĂ©diĂ©e de l’application… Mais Microsoft continue malgrĂ© tout de faire un peu de forcing du cĂ´tĂ© de Windows 10. Après avoir automatisĂ© l’installation de son navigateur via une mise Ă  jour, Microsoft souhaite dĂ©sormais que les utilisateurs adoptent son logiciel.

C’est ainsi que l’on voit apparaĂ®tre divers messages sur Windows 10, notamment dans le menu dĂ©marrer au niveau des suggestions qui invitent l’utilisateur Ă  opter pour Edge plutĂ´t que leur navigateur actuel. Certains utilisateurs reçoivent Ă©galement des pop-ups au lancement de leur navigateur ou lors d’un reboot pour les encourager Ă  essayer Edge.

Dans la recherche Windows, le simple fait de renseigner le dĂ©but du mot Internet fait Ă©galement s’afficher une fenĂŞtre pour Edge, tout comme au sein de la recherche Bing qui fait Ă©normĂ©ment de publicitĂ© pour le navigateur maison de Microsoft.

De quoi pousser les utilisateurs jusqu’Ă  la saturation et desservir les intĂ©rĂŞts de la marque.

Source : https://www.generation-nt.com/

Page Reader Press Enter to Read Page Content Out Loud Press Enter to Pause or Restart Reading Page Content Out Loud Press Enter to Stop Reading Page Content Out Loud Screen Reader Support