Dell en Russie, c’est (presque) fini

Le constructeur a mis fin à sa présence en Russie avec la fermeture de ses bureaux à la mi-août.

L’invasion de l’Ukraine par la Russie continue d’avoir d’importantes consĂ©quences Ă©conomiques pour le secteur des nouvelles technologies.

Un départ officialisé six mois après le début du conflit

Comme bon nombre de sociétés étrangères, Dell avait annoncé en février, quelques jours après les premiers bombardements russes en Ukraine, suspendre ses ventes dans le pays dirigé par Vladimir Poutine tout en indiquant surveiller la situation de près. Une résolution rapide du conflit aurait ainsi pu conduire le géant américain à reprendre ses activités.

Après des mois d’affrontements, Dell a dĂ©cidĂ© de mettre un terme Ă  sa prĂ©sence en Russie et a fermĂ© tout rĂ©cemment ses bureaux dans le pays. « Ă€ la mi-aoĂ»t, nous avons fermĂ© nos bureaux et cessĂ© toutes les opĂ©rations russes Â», a ainsi dĂ©clarĂ© Mike Siemienas, porte-parole du groupe Dell.

Selon certaines sources, Dell va procéder au licenciement de ses salariés russes dans les prochains jours pour finaliser son départ.

Les autorités russes minimisent la décision de Dell

Cette dĂ©cision devrait avoir quelques consĂ©quences sur les finances de Dell. La marque amĂ©ricaine Ă©tait l’un des principaux fournisseurs de serveurs en Russie mais a dĂ©cidĂ© de se couper de ce marchĂ© pour ne pas ĂŞtre associĂ© au rĂ©gime de Vladimir Poutine. Plusieurs marques ont tardĂ© Ă  se retirer de Russie et ont Ă©tĂ© accusĂ©es par une partie de l’opinion publique d’ĂŞtre complices des dĂ©cisions politiques et militaires du Kremlin.

InterrogĂ©es, les autoritĂ©s russes accueillent la position de Dell avec indiffĂ©rence. Le ministère de l’industrie s’est exprimĂ© pour indiquer que les ingĂ©nieurs et chercheurs employĂ©s par Dell ont dĂ©jĂ  Ă©tĂ© contactĂ©s par des entreprises locales et se sont vus proposer de nouveaux emplois.

« Selon nos donnĂ©es, la grande majoritĂ© des spĂ©cialistes du centre de R&D et des ingĂ©nieurs de support de Dell Ă  Saint-PĂ©tersbourg et Ă  Moscou ont dĂ©jĂ  reçu des offres d’emploi avec un salaire compĂ©titif de la part de producteurs russes Â», aurait ajoutĂ© le vice-ministre de l’Industrie et du Commerce, Vasily Shpak.

Source: Dell en Russie, c’est (presque) fini

Comments are Closed

Page Reader Press Enter to Read Page Content Out Loud Press Enter to Pause or Restart Reading Page Content Out Loud Press Enter to Stop Reading Page Content Out Loud Screen Reader Support