Marre des notifications Google Chrome ? Voici comment s’en débarrasser

Le navigateur web va introduire un nouveau comportement bien pratique pour éviter d’être noyé sous les alertes durant sa navigation.

Les utilisateurs savent bien que les notifications en provenance des sites web peuvent vite devenir un vrai problème lors d’une session de navigation.

Des notifications parfois trop nombreuses qui irritent les utilisateurs

Depuis leur introduction, bon nombre de sites demandent l’autorisation d’afficher des notifications, pour afficher les toutes dernières actualités, prévenir d’un nouveau message sur une messagerie instantanée mais aussi pour proposer des messages publicitaires.

Bien souvent les utilisateurs ont tendance à autoriser machinalement ces demandes et se retrouvent très rapidement envahis d’alertes du matin au soir pour des informations qui ne méritent pas toujours que l’on soit averti en temps réel et déconcentré de son activité ou de son travail en cours.

Google Chrome a bien compris le problème et propose déjà plusieurs solutions. En plus des paramètres manuels, qui permettent aux personnes de désactiver les notifications de chaque site, le navigateur peut pour le moment mettre en sourdine les sites abusant des notifications et prévenir l’utilisateur de tentatives d’abus ou de tromperie.

Google ne va cependant pas en rester là à en croire une découverte réalisée dans le code du logiciel.

Google veut lutter efficacement contre le spam quitte à adopter une position de modérateur du web

Dans un futur proche, Chrome va se montrer plus agressif et interdire automatiquement toutes les notifications d’un site web jugé comme nuisible par les équipes de Google.

Ce nouveau comportement offrira plus de tranquillité à l’utilisateur puisque qu’il interviendra même si ce dernier a autorisé les notifications de ce site web. Une fois le site blacklisté, les alertes disparaîtront sans aucune intervention manuelle requise.

On peut s’inquiéter toutefois de ce nouveau paramètre qui place Google in fine dans une position de modérateur qui décide qui a ou n’a pas le droit d’afficher des alertes sur les ordinateurs de plusieurs centaines de millions de personnes à travers le globe.

L’entreprise américaine se montre quant à elle rassurante et explique que cette interdiction ne concernera que quelques sites ne respectant pas les règles d’utilisation des outils de développement de Google Chrome. Il faudra désormais attendre l’introduction de cette fonctionnalité pour juger sur pièce si Google respecte ou non ses bonnes intentions.

Source: Clubic.com

Comments are Closed

Page Reader Press Enter to Read Page Content Out Loud Press Enter to Pause or Restart Reading Page Content Out Loud Press Enter to Stop Reading Page Content Out Loud Screen Reader Support